SÉMINAIRE A VENIR

Réussir dans la transition écologique

LOGO centre bleu

Télécharger / imprimer : 

PROGRAMME DU SEMINAIRE

 

 

Réussir dans la transition écologique

Séminaire de 2 journées à l’École normale supérieure

Pour les décideurs, les crises écologiques actuelles sont un défi : leur évolution est de moins en moins linéaire et prévisible, tandis que leur impact est tout à la fois politique, social et économique, suscitant les excès jumeaux du déni et du catastrophisme. De la commune à l’Etat en passant par l’entreprise, les logiques de transition sont à l’œuvre et s’accélèrent, qui naviguent toutes entre simple adaptation et complet changement de paradigme productif.

Sur deux journées entières, ce séminaire de l’Institut de l’Ecole normale supérieure fournira un panorama précis des crises écologiques et de leur impact, des scénarios solides de transition et des exemples de réussite, avec des universitaires, des élus et des acteurs de terrain. Elles mettront l’accent sur les nouveaux processus de pensée et d’action qu’implique la transition écologique.

 

PROGRAMME DU PREMIER JOUR

9h30-11h : Par-delà le changement climatique, comprendre la crise écologique dans sa globalité

L’écho médiatique des sommets internationaux sur le climat a trop souvent occulté la multiplicité des crises écologiques en cours, qui font système : effondrement de la biodiversité, pollution chimique et atmosphérique, épuisement des ressources. Saisir toutes les facettes du problème permet de dépasser la seule « adaptation » et de diversifier les actions de remédiation et d’anticipation.

Pascal CANFIN, ancien journaliste, ancien député européen et ministre délégué au Développement, est directeur général de l’ONG WWF France.

Dominique BOURG, professeur à l’Université de Lausanne, vice-président de la Fondation pour la Nature et l’Homme (Nicolas Hulot).

 

11h15-12h45 : Comment prendre le virage de l’écologie ?

Quand bien même la loi s’applique à tous, dans le détail, les mesures à mettre en œuvre ne sont jamais les mêmes selon le secteur économique, la taille de l’entreprise ou de l’administration et son histoire. Pour les dirigeants désireux de prendre le virage de la transition écologique, il est donc précieux d’étudier des cas particuliers, de  l’énergéticien en transition à l’équipementier automobile innovant.

Denis SIMONNEAU, directeur des relations européennes et internationales du groupe Engie, président du think tank Europanova.

En dialogue avec Jean-Luc DI PAOLA-GALLONI, vice-président du groupe Valeo, directeur du développement durable et des affaires publiques.

 

14h-15h30 : Quelle finance pour la transition écologique ?

Les nouveaux outils financiers sont souvent présentés comme les meilleures incitations données au marché pour un comportement écologiquement responsable. Le débat porte sur leur pertinence, leur efficacité et l’étendue de leur application.

Anne-Catherine HUSSON-TRAORE, ancienne journaliste de télévision, directrice générale de Novethic, centre de recherches sur l’investissement responsable (filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations), membre du Groupe d’experts de haut niveau sur la finance durable de l’Union Européenne.

 

15h45-17h15 : Les scénarios citoyens de la transition écologique : l’exemple de la mobilité

Les enjeux économiques, politiques et sociaux pèse trop souvent sur la fiabilité ou l’audace des scénarios de prospective écologique développés par les administrations publiques ou certaines entreprises privées. L’expertise associative, qui accompagne déjà nombre d’entreprises et de collectivités territoriales, offre une alternative de choix pour imaginer un avenir compatible avec les objectifs officiels d’une « smart city » neutre en carbone.

Christian COUTURIER, ingénieur polytechnicien, président de l’association négaWatt.

En dialogue avec Vincent FRISTOT, adjoint au maire de Grenoble, en change de l’urbanisme et de la transition énergétique.

 

 

PROGRAMME DU SECOND JOUR

9h30-11h : Jusqu’où peut-on assurer les crises écologiques ?

Le changement climatique et plus généralement les crises écologiques ne se traduisent pas le plus souvent par des catastrophes mais par une hausse continue de l’occurrence de certains sinistres. La prospective menée par les assureurs permet un examen détaillé des risques encourus sur le sol français à l’horizon 2040.

 

Arnaud CHNEIWEISS est ancien conseiller ministériel, ancien directeur général adjoint du groupe Matmut, délégué général de la Fédération française de l’Assurance, responsable des pôles assurances de dommages et de responsabilités, assurances de personnes, économie, études et statistiques.

En dialogue avec François-Xavier ALBOUY, Docteur en économie, créateur de la Revue Risques, Président de la Société Planet Guarantee et Directeur de recherches de la Chaire Transitions Démographiques Transitions Economiques. Auteur de « Le Prix d’un Homme », Grasset (2016).

 

11h15-12h45 : Anticiper les évolutions du droit de l’environnement européen

Le droit de l’environnement des dernières décennies est essentiellement d’origine communautaire. Alors que l’Union subit une crise de légitimité sans précédent, quel bilan tirer de la réglementation environnementale et quels sont les chantiers législatifs en cours pour les dix prochaines années ?

Claude TURMES, député européen luxembourgeois, vice-président du groupe Verts/ALE.

En dialogue avec Michel DERDEVET, secrétaire général de Enedis (ex-ERDF), enseignant à Sciences-Po et au Collège d’Europe de Bruges.

 

14h-15h30 : D’où viennent les résistances et comment les lever ?

Tout changement majeur dans les organisations entraîne des résistances. En France comme en Chine, la transition écologique, multifactorielle, peut se heurter à des obstacles institutionnels, politiques, à des positions acquises et des blocages psychologiques. Les identifier peut aider à faire évoluer le jeu d’acteurs nécessaire à une authentique transformation.

Lucile SCHMID a été sous-directrice des ressources humaines du réseau international du ministère de l’économie et des finances, conseillère régionale, présidente de la Fondation de l’écologie politique (créée et reconnue d’utilité publique en 2012). Elle est actuellement co-présidente de la Green European Foundation.

En dialogue avec Jean- François HUCHET, professeur à l’Institut des Langues et civilisations orientales, auteur de « La crise environnementale en Chine », Presses de Siences-Po, 2016.

 

* * * * * * * * * * *

Chaque rencontre se tiendra à l’amphithéâtre Hubert Curien, 62 bis rue Gay-Lussac, Paris 5ème–Déjeuner libre

 

MODALITÉS D’INSCRIPTION

La participation aux 2 journées de séminaire est de 990€ HT, soit 1188€ TTC par personne. Elle comprend les fais d’inscription de restauration et de documentation.     

Le nombre de participants est limité à 45.

Le règlement est à faire parvenir à l’Institut de l’École normale supérieure (I-ENS),

45 rue d’Ulm, ou 62 bis rue Gay Lussac – 75005 Paris.

Pour toute information, contacter : institut@ens.fr ≈ tél : 01 46 33 67 14 et 07 82 70 83 60